Archives pour la catégorie Actualités éditoriales

N’oublie pas que tu m’aimes…

« N’oublie pas que tu m’aimes »…
…est une image inédite…
une linogravure des jours où le mot « création » prend d’autres formes que celle
de l’écriture.

« N’oublie pas que tu m’aimes »…
est une jolie surprise que je dois à toutes celles et tous ceux qui au long des salons, sur
le bord d’une dédicace, en toute amitié m’ont glissé à l’oreille :  «  tu n’as jamais pensé à… ».

Je la dois aux amis illustratrices et illustrateurs qui m’ont donné le goût de l’image
et partagent leur plaisir si fortement. Ceux de « la bande » et ceux que je lis.

Je la dois, bien sûr, à Manon Jaillet qui s’est dit que cette image, postée sur mon
mur Instagram, pourrait très bien faire partie de la Collection 21 de La Maison est en carton
et qui n’a même pas eu peur de sa décision !

N’oublie pas que tu m’aimes…
Comme autant de sourires qui ne veulent pas partir,
Un flocon lové dans un coin de mémoire,
nos boîtes de Pandore.

Imprimée en quadrichromie sur un papier d’art 270g à 300 exemplaires, numérotés
et signés.
Format papier : 20X25 cm.
Format de l’image : 14,5 x 17,5 cm
Prix de vente : 11 €

Elle est déjà disponible dans plusieurs librairies aimées…
Et directement  sur le site de La Maison est en carton.
Voir aussi dans la Boutik !

Jerome by heart…

« That’s why I love Jerome.
It doesn’t bother me at all.
Raphael loves Jerome.
I can say it.
It’s easy. »

Parce qu’il y a des voyages qui redonnent certaines grandeurs à nos livres…
« Jérôme par coeur » retrouve à New York, chez Enchanted Lion Books,
sa taille et toute son albumitude !

Et c’est une émotion immense, évidemment,
cette première traduction Américaine après 20 ans de publications.
Et c’est grâce aux images d’un Olivier Tallec au talent tellement international…
Grâce à la direction éditoriale et la traduction de Claudia Zoe Bedrick.

Alors vraiment… je suis caché-là…
bien protégé dans les deux yeux de Jérôme…

Pardon….
« I feel protected by Jerome’s two eyes ».

– Jérôme par coeur, Ill. Olivier Tallec, Actes Sud Junior.
– Jerome by heart, Ill. Olivier Tallec, Enchanted Lion Books

Et dans la presse… et sur les blog…
« Une défense audacieuse et jubilatoire de la vérité indomptable du cœur. »…
Critique complète sur Brainpickings.org

Nouveauté…Une somme de souvenirs

Nouveauté…Nouveauté…Nouveauté…
« Aussitôt il comprit combien la somme de souvenirs qu’il possédait était immense, qu’ils pouvaient être utiles à beaucoup d’autres et que pour rien au monde il ne voulait en priver sa petite fille. Elle grandirait avec. Les bons comme les plus douloureux. Elle en ferait des pavés pour ses routes, des terrains vagues pour ses questions, des barricades de révolutions, peut-être. Et cela, jusqu’à sa vie de grande. »
Ce livre était pour ma grand-mère…
et bien sûr, il l’est toujours.
Il s’appelait « M. Wilson »…
Il porte aujourd’hui le titre rêvé depuis longtemps :
« Une somme de souvenirs »
Et c’est un projet de longue haleine que publient aujourd’hui les Editions Notari…

Envoyé il y a trois ans, le texte a été proposé à une élève du Master d’illustration de Macerata, en Italie. (https://www.arsinfabula.com)
Et je remercie tellement Annaviola Faresin d’avoir posé ses couleurs et son trait délicat sur ce jour de brocante. Merci d’avoir fabriquer de nouveaux souvenirs à notre M.Wilson…

Et sa fabrication est idéale… Merci aux Editions Notari d’avoir glissé entre nos mains autant de douceur. C’est une vraie joie de rejoindre les amis de votre catalogue…

Enfin, s’il passe par chez vous, pas loin, juste à côté… courez voir le superbe :
« M. WILSON – Mémoire de mon grand-père en 81 objets. »
Théâtre d’objets et de marionnettes tout public à partir de 7 ans. Spectacle Bilingue français / LSF
Une Création de la Compagnie La Bobêche (Mathilde Henry).

Nouveauté, nouveauté, Kado !

« Ils ont dit : « Toi, tu seras le cadeau. »
Un « cadeau », je savais bien que
c’était important. »

Il est grand…
Il est rouge…
Il parle de déracinement et de liberté…
Et je n’aurais jamais eu l’idée de ce texte sans les images et les mots déjà imaginés par Eric Battut. Comment dire « non » après notre « Sables émouvants » publié il y a longtemps et qui n’existe plus…
Le plaisir, donc, de retrouver ses couleurs… ses petits personnages pour une idée forte.
Merci à Laurence Nobécourt d’avoir accepté ce nouveau projet !
Certains titres disent déjà la grande émotion…

Kado
illustré par Eric Battut,
Editions à pas de loups.

Chez la même éditrice : Sans Ailes (illustré par Csil)

Rendez-vous n’importe où…

A toutes et tous,
Mesdam’zelles et Messieurs !
Et si dans le flot de cette rentrée, il n’y avait qu’une chose à faire : RETOMBER EN AMOUR !
En 2003, naissait l’album « Rendez-vous n’importe où » aux Editions Thierry Magnier sur un texte que j’avais écrit et dont les illustrations ont été confiées à Ingrid Monchy.

Une semaine de correspondance amoureuse où la météo des jours ressemble à celle des émotions intérieures.

Depuis 3 ans le livre n’est plus édité mais grâce à vous tous, lectrices, lecteurs, amis, connaissances, libraires, bibliothécaires, enseignants, médiateurs du livre qui nous le demandez souvent, nous avons décidé de le faire renaitre !

Pour cela nous lançons une campagne de financement participatif et nous avons besoin de votre soutien : sans lecteurs « Rendez-vous n’importe où » n’existera pas.

Comme vous le savez, la règle est simple sur Ulule, si le montant fixé pour la campagne n’est pas atteint, celle-ci est annulée et les souscripteurs sont remboursés intégralement.
https://fr.ulule.com/rdv-nimporte-ou/

Nous vous avons préparé un cocktail de contreparties.
Alors si l’émotion vous en dit suivez votre premier frisson : n’attendez pas!

Partagez tout autour de vous, à vos proches, amis, voisins, collègues, connaissances,
Merci pour votre soutien.

PS : Peut-être que nous tremblerons un peu comme une feuille…

Y aura quelqu’un, nouveauté !

Nouveauté…Nouveauté…Nouveauté

« – …Pis alors, Michel, la rue est devenue toute sombre, toute sombre et on se serait cru en plein hiver de froid. Enfin, je dis en hiver mais c’était plutôt… comment dire, tu vois, comme si un dragon géant allait s’écraser sur la ville toute entière…
-Hé !
-Quoi ?…oh, t‘inquiète y aura quelqu’un… !  »

Bien sûr, un nouveau livre c’est déjà une grande joie.
Mais quand c’est un « album » et qu’on le partage, une nouvelle fois avec Csil Cb…là….
Un projet radicalement différent de notre « Sans ailes » !

Ici, deux personnages marchent tout le long de l’album.
Cela ressemble à une discussion, pourtant c’est un monologue…
Du genre qui ne laisse pas de place à l’autre…
où seulement pour un « hééé » quand un drame du quotidien apparait dans le décor. Celui qu’on peut très bien balayer d’un revers d’épaule…

Dans ces jours d’individualisme… certaines et certains montrent, sur le terrain, qu’il faut ouvrir les yeux et qu’on peut agir. C’est là que commencent mes remerciements aux premières pages du livre.

Merci à Csil Cb pour le foisonnement des images, la délicatesse et l’humour. Pour ces deux « monstres »-là, aussi, les premiers de ma bibliographie !

Merci aux Editions Frimousse d’avoir dit oui à ce projet de longue date, de l’avoir si bien accompagné et de l’abriter dans la nouvelle collection au dos toilé superbe : La Question (l’album philo)

Merci aux libraires et leur ténacité à proposer des livres de grandes questions…

Y aura quelqu’un
texte Thomas Scotto
illustrations Csil
Editions Frimousse