Nouveauté, nouveauté, nouveauté !

« Ce qui est sûr c’est que je connais du monde !
Peut-être pas du monde connu
avec le visage en affiche de films
mais du monde de partout ça oui… »

Derrière les photos d’Isabelle Simon,
qu’elles soient de murs, de rouilles, d’objets,
photos des plus petits endroits,
sont apparus 13 portraits d’amis.
13 et le coeur à continuer.

merci à Isabelle pour ce projet proposé
et à Juliette des éditions L’initiale pour le pas à pas.
mesamisdepartout


« Mes amis de partout »
Textes Thomas Scotto
Photos Isabelle Simon.
Editions l’initiale.

Montreuil 2016, l’agenda !

Décembre…
Déjà décembre…
Et Montreuil en grand !
De quoi se faire quelques guirlandes de livres…
Des livres qui disent. De A jusqu’à toutes les autres lettres.
Et aujourd’hui…vraiment aujourd’hui…
Il y a tellement à faire pour ne pas se taire.
A vous voir !

Samedi 3/12 :
Les 400 coups Québec Édition – de 10 h à 11 h (H26)
Editions du Pourquoi pas – de 14h à 15h30 (B36)
A pas de loups – de 16h à 18h (C34)

Dimanche 4/12 :
L’initiale  – de 10h à11h (B26)
A pas de loups – de 12h à 14h (C34)
Les 400 coups Québec Édition – de 15 h à 16 h (H26)
Le Diplodocus – de 16h à 17h30 (B23)

Lundi 5/12 :
Les 400 coups Québec Édition  – de 11 h à 12 h (H26)
Editions du Pourquoi pas – de 14h à 15h30 (B 36)
L’initiale – 15h30-16h30 (B26)
montreuil

Lectures de Kodhja

Du 14 au 27 novembre 2016…
autour du thème « L’un et l’autre »…
c’est le 26eme  « Lettres d’automne » consacré à Brigitte Giraud,
Une manifestation unique orchestrée par toute l’équipe
de l’association Confluences !

Carte blanche à une auteure pour entrer de pleine émotion dans son univers

Et là…
Et là…

Mardi 15 novembre, 20h30 à Montricoux (82), Centre culturel du Sacré Cœur.
Mercredi 16 novembre, 14h30 à La Mémo de Montauban (82)
Si vous veniez voir…écouter… notre lecture dessinée de « Kodhja » avec Régis Lejonc aux images, au calque, au dessin en direct…
et publié aux Editions Thierry Magnier.
kodhja1
« G é n é r i q u e :

Le garçon s’arrête enfin devant les remparts de Kodhja.
Tout son corps résonne de la fatigue d’une longue route.
Sa gorge le brûle comme une morsure de serpent.
Ses yeux n’en finissent plus de balayer la terre. »

kodhja2
Gratuit sur réservation :
à Montricoux
à la Mémo
Public : Tout public à partir de 8 ans

J-3

« William Turner : Ou c’est de la folie, ou c’est du génie.
Jack Sparrow : Ce qui est étonnant, c’est que souvent ces deux qualités vont ensemble. »
(in, Pirates des Caraïbes.)

Dans trois jours…
Trois auteurs…
pour trois semaines de résidence d’écriture…
Prêts ! (et tremblants aussi…)
Avec Cathy ytak et Gilles Abier
Ecrire un texte à trois pour le dire, plus tard, à haute voix.
Partager ces moments avec les collégiens de Neuvic sur L’isle et leurs professeurs.
Merci à la BDP de Dordogne pour l’aventure…

Et pour nous suivre…
il y aura cet endroit là :
http://residence.atelier-du-trio.net
residence-affichehttp://residence.atelier-du-trio.net

Libres d’être à Epinal

« Et puis, aujourd’hui, vous arrivez.
Bruyants. Des bulldozers en marche.
Vos pas me font sursauter. Vous êtes à l’âge des combattants.
Il faut par dessus tout qu’on vous entende, qu’on vous remarque, qu’on vous sache et qu’on vous aime aussi, de loin.
Là, c’est votre jour tranquille, vous choisissez le même banc que moi.
À six, il faudra se serrer. Coûte que coûte, se serrer. C’est votre force, dans la tribu, personne ne reste sur le flanc. »
(in, Vivre Livre, Editions Du Pourquoi Pas)

Trois lectures…trois débats différents…
pour un même horizon : tendre à l’égalité femmes /hommes.
Et c’était passionnant, remuant, bouleversant.
Avec Cathy Ytak nous avons lu notre « Libres d’être »
une première à deux !
Et puis nous avons écouté, répondu aux questions.
Je crois m’être livré comme jamais et que c’était nécessaire.
Les vraies questions appellent les vraies réponses.
Alors merci aux élèves de l’ESAL d’Epinal.
Sur le chemin des créations et tellement justes dans vos regards.
Il faudrait toujours pouvoir commencer une journée de lectures/débats par vous !
Merci aux 1ères du lycée Isabelle Viviani que l’on voit sur la vidéo.
Votre énergie volcanique qui aurait pu dresser des murs
a fabriqué une après-midi de passerelles.
Merci les Editions du Pourquoi pas et la Ligue de l’enseignement des Vosges
Ici…c’était notre bonne place.