Archives de l’auteur : Thomas

L’envers de nos décors, Festival AD HOC du Havre, 2023

Voici les dernières représentations de cette année 2023 avec Clément Dazin (Compagnie La Main de l’Homme).
Dans le cadre du très beau AD HOC festival, nous faisons 3 séances scolaires
et une tout public :
Samedi 9 décembre à 16h dans la Salle communale de Sandouville (76)

Il y sera question, en mot et en jonglage, de ce mot « de trop ».
Celui de l’adulte vers l’enfant.
Celui qui n’est pas grave au point d’en faire collection…
mais jusqu’à la phrase de trop.
Celle qui fait réagir…
En espérant vous y retrouver !

https://www.levolcan.com/saison/2324/lenvers-de-nos-decors

Montreuil 2023, le programme !

Parce que ce nouveau Montreuil sera étourdissant !
De nouveautés, de lecture partagée, de retrouvailles, de découvertes…



-« Demain dans une demi-heure » illustré par Claire Gaudriot chez A pas de loups
– « Tout ce qui conte » illustré par Nicolas Lacombe aux Editions Balivernes
« Mur-mures » sur du street art de Lucie Albon chez Le diplodocus
– « Des airs sauvages » / « Bal perdu » partagé avec Jo Hoestlandt aux Editions du Pourquoi pas ?
« Les 9 vies extraordinaires de la princesse Gaya » sous la houlette de Regis Lejonc aux Little Urban avec Anne Cortey, Cécile Roumiguière, Ghislaine Roman, Anne Jonas, Annie Agopian, Alex Cousseau, Henri Meunier, Fred Bernard et moi même.
Nous en ferons une lecture musicale et dessinée au théâtre de Montreuil samedi 2 à 19h….mais….c’est déjà complet !
Alors…ici ou là…à très vite !

Festival « Moi les Mots » à Landivisiau du 22 au 26 novembre 2023

Il y a des salons où l’on se sent attendu…tellement.
Où l’on sait que nos mots ont trouvé un écho, un cocon, un étendard. 
Là, nous sommes 12 invité.e.s. Musicien.ne.s, autrices, auteurs, illustratrices, illustrateurs, chanteurs, photographes…
Toustes déjà placardés textuellement sur les murs de la ville 
Pour une grande fête de la poésie !
Un programme comme une envolée sous marine…
à l’image de l’affiche d’Antoine Guilloppé.

Et…comment dire autrement que ma joie est multipliée par la belle idée d’un concours de poésie, arts plastiques, vidéo/photographie ou expression libre sur le thème : “Rendez vous n’importe où”.
Notre livre avec Ingrid Monchy a donc de jolis jours encore.

La joie (bis) de voir invité l’ami Gingolph Gateau pour la « Collection fabuleuse d’Aliester de Naphtalène » et de participer à son bord de scène.

La joie (ter) de « Frangines » un concert hommage à Anne Sylvestre.
Comme une évidence.

Il y a peu de temps, au Havre, une élève de CM1 a écrit pendant un atelier poétique…
« La poésie, c’est un prince politique et définitif ».
à Landivisiau, la poésie va nous engager…entièrement.
le programme est ici !

Merci à Cécile Morel-Chevalier d’avoir trouvé les mots, telle la joueuse de Hamelin pour nous embarquer avec elle et toute l’équipe : Quentin, Juliette, Michaela, Christel, Patricia, Emmanuelle, Cécile, Katell, Benoît, Estelle, Envel…

« L’envers de nos décors » à Lagny-le-Sec (60)

Nous voici de retour avec Clément Dazin pour « l’envers de nos décors »…
Dans le cadre de la saison culturelle du Pays de Valois et le dispositif « Quand la scène vient à vous »…
Grâce à l’enthousiasme d’Agathe Baude et Stéphane Capes ce sera 7 représentations cette semaine dont 6 scolaires et une tout public.

En balles de jonglages et en mots lancés.
L’envie d’aborder, avec poésie, le pouvoir du mot qui blesse…
celui de l’adulte vers l’enfant.

« C’est vrai, je regarde par la fenêtre…
C’est vrai, j’ai un sourire qui va plus loin que la classe…
Mais, je suis né pour apprendre. Enfin, je suis curieux.
Pourtant, souvent elle me fait croire que je ne peux pas.
Que je ne suis pas assez.
On est 25.
On est 25 dans la classe et, je crois que je suis son premier choix.
En vrai, au début, ce n’était pas si grave
Les mots de trop ?
J’en ai fait collection.
mais, jusqu’à la phrase de trop… »

Alors nous vous attendons mercredi 8 novembre 2023 à 15h,
Salle des fêtes « Les Marronniers », Parc du Château.
Sur réservation ici : https://www.paysdevalois-culture.fr/spectacle/lenvers-de-nos-decors/
Merci aussi à Emile Martin d’avoir fait d’une salle des fêtes un cocon avec Alice, notre régie attitrée !

LES VOIX DE POCHE… où la création d’une compagnie !

Parce qu’au début, tout au début,
il y a les mots écrits, page après page pour des émotions de lectures personnelles et puis, depuis longtemps maintenant,
il y a la voix qui fait le lien jusqu’aux oreilles de toustes.
Qu’elles soient partagées ou en solitaire, ces lectures dessinées, dansées, scénographiées, ces moments de spectacle vivant ont une place précieuse dans ma vie d’auteur qui dit. Une grande part de mon identité.
Alors, il y a quelques mois, nous avons créé la Compagnie Les Voix de poche pour structurer et imaginer de nouveaux projets.
Je dis « nous » parce que son bureau est de toute beauté !
Merci à Florence Mouthon d’en être la présidente, Chloë Bénéteau, la secrétaire et Armell Galli, la trésorière.
Merci à Carole Chaix pour le logo au plus près des envies.
Et un merci tout particulier à Alexis Dominski qui a impulsé, facilité et accompagne administrativement, affectivement, Les Voix de poche.
Les Voix de poche abrite d’ores et déjà les lectures existantes à retrouver sur mon blog et prépare son premier projet partagé pour fin 2024… « Rien de grave » (titre plus que provisoire !) avec Gilles Abier et Laëtitia Botella et pour lequel nous sommes en recherche de préachats, de dates, coproductions, enthousiasmes !
Il est déjà accompagné par la FAL 19 (merci Sarah Tourtelot !), Le Chevalet à Noyon et par le tiers-lieu « La Commune » à Fréniches (60) (merci Cicile Bellina !) qui héberge, sous son joli toit, la Compagnie.

Tout est là, tout est à faire et l’envie gigantesque de venir dire chez vous !

Les 9 vies extraordinaires de la princesse Gaya

Cet automne, est née une grande héroïne.

Depuis l’esprit de Régis Lejonc jusqu’aux mots de Ghislaine Roman, Alex Cousseau, Annie Agopian, Fred Bernard, Anne Cortey, Anne Jonas, Cécile Roumiguière, Henri Meunier et moi-même…

Une héroïne aux 9 vies extraordinaires…
Au début, tout au début, une illustration superbe donnée par Régis Lejonc. Une image comme une étincelle à l’imagination.
La mienne, si étrange, si fantastique, m’a fait dire aussitôt que je ne serai pas en terrain conquis.

Son idée était aussi folle que simple : raconter l’une des 9 vies d’un même personnage.
Et décidément, il y a des invitations que l’on ne refuse pas…
Sous la confiance de Régis, chacune, chacun, nous sommes parti.e.s apprivoiser notre Gaya.
9 époques, 9 âges, 9 atmosphères différentes…

J’ai réfléchi longtemps, j’ai eu la trouille beaucoup.
Surtout quand sont arrivés les premiers textes si forts des camarades !
Et puis, pour ce chapitre 3 sont arrivés les premiers mots.

« À moi, ma mère a raconté cela…
C’est une peau trouvée qu’elle avait travaillée longtemps.
Tout d’abord à la lune pour l’assouplir de secrets.
Puis aux premiers rayons du jour pour la réveiller de rosée
Enfin, au soleil de midi pour l’endurcir parfaitement.
Une peau terriblement humaine. »

C’est une aventure littéraire folle que nous a offert Régis Lejonc. Une aventure humaine en tout premier lieu. Un projet éditorial dingue porté par l’équipe toute aussi dingue de Little Urban !
Quelque chose que nous partagerons longtemps.
Ici, Gaya naît, meurt, vie, espère, lutte, questionne, s’affranchit…
En 9 chapitres d’une vie hors normes elle bouleverse le monde.

Alors le livre est gigantesque, à la taille de son ambition !
En librairie, vous ne pourrez pas le louper !
Dans les années à venir Gaya sortira du livre pour des expositions, des lectures dessinées. En médiathèque, sur les salons du livre, partout où la littérature est à respirer pleinement.
Un premier rendez-vous : le salon du livre de Montreuil où nous serons tous les 10 en dédicaces et en lecture le samedi 2 décembre au théâtre de Montreuil.

Merci Régis pour la confiance, l’accompagnement, l’amitié.
Merci aux autrices aux auteurs pour nos pages partagées.
Merci à Audrey, Julien Abélia d’avoir cru en Gaya et de la porter si loin.
Merci à Hélène Delbart pour l’accueil de la team Gaya aux pieds du Mont Ventoux.

Les 9 vies extraordinaires de la princesse Gaya
illustrations Régis Lejonc.
Textes de Ghislaine Roman, Alex Cousseau, Annie Agopian, Fred Bernard, Anne Cortey, Anne Jonas, Cécile Roumiguière, Henri Meunier et Thomas Scotto.
Editions Little Urban.

« Demain dans une demi-heure » Nouveauté !

Parce qu’un titre ne dit pas forcément toute sa vérité…
J’ai espéré et attendu longtemps ce « Demain dans une demi-heure » sous sa forme d’album !
8 ans très exactement. Et pour autant de raisons qui font que les cailloux sur le chemin font d’une promenade un parcours entravé.

Ici, peut se dire au moins que dans sa première version, il était imaginé pour un nouveau
« boomerang » avec Cathy Ytak aux Éditions du Rouergue. Deux histoires en miroir qui n’ont pas vu le jour mais qu’on avait pris plaisir à faire résonner ensemble. Fortement.


Pourtant, ce texte vient de tellement plus loin…
Des mots que j’ai mis une éternité à trouver pour dire l’un de ces moments bouleversants qui font le socle d’une famille. Le souvenir vivace d’un enfant précieux que nous avons si peu connu et qui fait entièrement partie de notre histoire.

Ici, il s’appelle Livio…  
Livio, ce futur garçon d’océan…
Bientôt enfant de reine et fils de roi…
Livio si attendu mais…

Entre les grandes attentes du dehors et ce qui se joue dans le lieu clôt de l’affection…Qu’est ce qui fait la fragilité d’une arrivée au monde…
Qui peut promettre que tout sera doux ?
Personne, pas même la plus aimante des familles.
Être garçon d’océan n’y change rien, encore moins fils de reine, enfant de roi.
Alors, sous la forme du conte, j’ai voulu rendre hommage aux tremblements de la naissance…
Pour que « Naître » ne soit plus jamais « N’être ».

Accueilli par les éditions A pas de loups,
il est illustré par Claire Gaudriot qui a imaginé le plus beau des palimpsestes pour Livio.
Un écrin à la fois tendre et dangereux.
Des images en mystères et en éblouissements.
Nous avons avancé main dans la main pour ce « Demain dans une demi-heure ».


À toutes et tous merci de lui faire, déjà, un berceau d’affection.

« Demain dans une demi-heure »
Texte : Thomas Scotto
Illustrations : Claire Gaudriot
Editions : à pas de loups