“Rendez-vous n’importe où”, la critique de Noukette

13fev15

“Rendez-vous n’importe où”, la critique de Noukette

[…] Un album ô combien précieux a rejoint la bibliothèque de mes indispensables. Un album palpitant et vibrant qu’il faudrait offrir à tous les amoureux du monde. Ceux qui s’bécotent sur les bancs publics, ceux qui s’aiment en silence, ceux qui se cachent ou le crient à la terre entière….

Le talent de Thomas Scotto associé à la poésie de Ingrid Monchy. Magique… Sauf que cet album n’est plus édité et qu’on ne le trouve qu’en bibliothèque. Comme Sables émouvants… Impensable que des textes aussi beaux, aussi lumineux, aussi universels tombent dans l’oubli. Impensable et injuste. Parce que les mots résonnent très fort, encore et toujours. Et parce que ces textes doivent vivre, revivre, plus que jamais. Beaux et atemporels… Tout simplement.[…]

Lire la critique complète sur le site de La bibliothèque de Noukette :
http://aliasnoukette.fr/rendez-vous-nimporte-ou-thomas-sc…